membres

13

Vincent Pouliot

Président

Président de l'Institut du Gouvernement Responsable et membre du Comité consultatif. Vincent est un avocat (à la retraite) et un entrepreneur. À la suite du référendum du Québec sur la sécession du Canada en 1995, il est devenu le chef du Parti Libertarien du Canada pour promouvoir la représentation des provinces au Sénat comme moyen de mettre fin au conflit de pouvoirs entre le gouvernement fédéral et les provinces, de même qu’à la menace de sécession. Se rendant compte que son programme politique était fondé en droit, il est intervenu devant la Cour suprême du Canada dans le Renvoi concernant la sécession du Québec (1997). L’arrêt de la Cour suprême l’a incité à étudier l’évolution constitutionnelle au Canada pour connaître la structure politique et le mécanisme démocratique permettant la conciliation des intérêts du Canada Français et du Canada Anglais dans le gouvernement de la Province du Canada à l’époque de la Confédération. Cette étude lui a permis de découvrir plusieurs choses : le fondement constitutionnel sur lequel le modèle du Gouvernement responsable a été élaboré dans la province du Canada; la cause de l’insatisfaction croissante envers l’Acte d’Union (1840) constituant la Province; comment le schéma de la Confédération devait de résoudre cette insatisfaction en adaptant ce modèle de la constitution britannique pour former un État véritablement fédéral; comment cette volonté confédérale fut libellé dans la Loi constitutionnelle de 1867 ; et comment et pour quel raison ce modèle a été renversé avant même le tout premier assemblée du Parlement du Dominion. Plus important encore, cette étude a révélé comment l’encadrement constitutionnel de ce modèle de gouvernement agit sur les craintes et les ambitions des principaux acteurs politiques pour les contraindre à déterminer par le biais du parlement et à mettre en œuvre, les vœux et les intérêts bien compris de la population. Il a créé l’Institut du Gouvernement responsable pour faire connaître et développer davantage la doctrine relative à ce modèle tout à fait canadien du Gouvernement responsable.